Si par réflexe, tu sais dire merci, même pour un rien, alors le bonheur est sur ton chemin.

            Se séjourner de ce que l’on a en attendant d’avoir ce que l’on veut.

            Exhortation à toujours gardez le sourire, à rendre grâce.

Le séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau, ne le transforme pas en crocodile.

            On ne peut s’approprier ce qui est inné, naturel chez un autre sans se trahir.

L’eau dans laquelle le poisson nage librement, c’est la même eau qui le conduit dans la nasse.

            Ce qui fait le bonheur aujourd’hui peut être la cause du malheur de demain. Pas de confiance absolue. Rien n’est acquit pour de bon.

            Exhortation à la prudence, à la vigilance.

Si tu acceptes de gratter le dos d’un caïman ne lui montre pas ta main ensanglantée.

            Accepter de gratter le dos écailleux d’un caïman est un choix. Si vous optez pour un tel choix vous devez en assumer la plénitude.

On ne ferme pas le puit après s’être désaltéré.

            Le besoin ne se fait pas sentir une seul fois: désapprouver tout acte d’ingratitude; entretenir les bonnes relations.

Si tu veux te faire limer les dents, alors ne ferme pas ta bouche.

            On ne peut vouloir en même temps d'une chose et de son contraire.

S’il était donné à la mort de s’expliquer, les jérémiades s’estomperaient.

Si la case de ton voisin brûle, arrose la tienne d’eau.

            Tirer leçon de ce qui arrive aux autres.

Pour déloger l’hirondelle, ne mets pas le feu à ton toit.

            Si tu mets le feu à ton toit , l’hirondelle s’en irait mais tu auras brûlé ta maison.

            Inviter à mesurer les conséquences des actes que l’on veut poser.

Ne cherche pas l’objet de ta chute là où tu es tombé, mais depuis là où tu as trébuché.

            Ta situation d’aujourd’hui peut avoir sa cause dans ton passé.

C’est la mauvaise correction qui engendre la mauvaise manière de pleurer.

            Un mauvais arbre produit de mauvais fruits.

Celui qui se lève tôt le matin ne puise pas de l’eau troublée.

            Quoique tu veuilles faire, fais le rapidement. Ne remets pas à demain ce que tu peux faire aujourd’hui.

            Exhorter les indécis à se mettre au travail.

L’enfant qui tient à pérenniser le nom de sa famille ne grimpe pas au papayer.

            Le papayer est un arbre pas toujours résistant. Le grimper, c’est s’exposer à une chute.

Une fois la plaie cicatrisée, les mouches ont honte.

            La plaie : ce sont les malentendus, les brouilles. Les mouches : ce sont les profiteurs, ceux que la mauvaise situation arrange. Dès que l’harmonie est rétablie, ils sont confus.

C’est quand le mur est fendu que les lézards y entrent.

            On profite d’une erreur, d’une faille ou d’une faiblesse de quelqu’un pour le charger ou le détruire.

Si l’arbre que tu veux planter doit plus tard te crever l’œil, alors ne le plante pas.

On négocie d'abord la récolte du régime de noix de palme avec la branche qui lui sert de support.

            Il faut faire les choses étape par étape. Dans la hiérarchie chacun à son niveau a son importance. Passer par les saints pour atteindre Dieu. Reconnaître à quelqu’un sa valeur dans sa fonction par rapport à son chef.

La poussière que la poule soulève en s’agitant retombe sur elle même.

C’est la calebasse utilisée pour emprunter du maïs qu’on utilise pour rembourser.

            Remboursement à valeur égale.

            La loi d’équité, d’équilibre.

Il n’y a pas de mal que le poisson et l’oiseau s’aiment, l’importance c’est où construire leur nid.

L’étranger ne peut avoir le titre d’oncle paternel.

            Le long séjour à l’étranger ne confère pas le titre du fils du terroir.

Malgré sa force le bélier fait doucement ses besoins.

            Rappeler au calme celui qui fait trop de bruit.

La casserole se stabilise sur un foyer à trois pieds.

            On trouve une meilleure solution en se concertant avec plusieurs personnes.

Si la sécheresse fait mourir la feuille à "large bord", la pluie la fait repousser à "large bord".

            La réincarnation se fait dans la même espèce.

L’impuissant à toujours ses enfants à l’étranger.

Une seule main ne ramasse pas la farine de maïs.

            L’union fait la force. Exhortation à l’entraide.

Malgré sa maîtrise dans son art le forgeron établit sa forge au bord de la voie publique.

            Au bord de la voie, des passants lui prodigueraient des conseils.

            On a toujours besoin des conseils et expériences des autres.

S’unir pour abattre le gibier est une chose, s’entendre pour le partager en est une autre.

            Les intérêts individuels font oublier l’intérêt général. C’est au tour du partage que naît la mésentente.

Le sang dans tout le corps est rouge, pourtant on crache blanc.

            Savoir maîtriser une situation, ses émotions.

On ne montre pas au chien le gourdin dont on veut se servir pour l’abattre.

            Exhortation à la discrétion.

            Ne dites pas à votre adversaire la technique que vous pensez déployer pour le vaincre.

Avant de provoquer une pluie la nuit, rassurez–vous d’abord que tous les enfants dorment profondément.

            Inviter les parents à régler leurs problèmes intimes à l’insu des enfants. La pluie symbolise aussi bien les moments de peine que de joie. Les intimités, le règlement des différends doivent être des séances à huis clos.

Balaie d’abord la devanture de ta case.